<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=381059822326182&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Comment le Big Data transforme t-il vos recrutements ?

En moyenne dans le monde, les internautes possèdent 7,6 comptes sur les réseaux sociauxEt pourtant, les recruteurs consultent-ils ces profils lors du processus de recrutement ? Les candidats partagent-ils leurs comptes sociaux avec les recruteurs ?

Tous les articles

Éviter un employé toxique est plus profitable que d'embaucher une superstar

Vous voulez recruter les meilleurs candidats. Toujours.
Mais la prochaine fois que vous essaierez de projeter une "superstar" dans votre description de poste, repensez-y.

Dans une publication de la Harvard Business School intitulée "Toxic Workers", Michael Housman et Dylan Minor soulignent que le fait d'éviter les candidats ayant un comportement "toxique" offre beaucoup plus d'avantages que d'essayer d'attraper une de ces rares "superstars".

Environ 1 travailleur sur 20 est licencié en tant que travailleur toxique. 
— 
Michael Housman et Dylan Minor

seeqle ebook recrutement social ciblé

Qu'entend-on par "toxique" ?

Housman et Minor identifient les travailleurs toxiques comme étant ceux qui ont un comportement nuisible pour les organisations.

Les choses les plus inoffensives qu'ils peuvent faire sont de ne pas être en adéquation avec l'entreprise et d'être un coût concernant la recherche et la formation pour les remplacements. Les choses les plus nuisibles qu'ils peuvent faire vont de la falsification de documents, du harcèlement sexuel, du coût de milliards de dollars en frais juridiques, à la menace de la vie de leurs collègues.

Aucun manager sensé ne voudrait de ces travailleurs à bord. Elon Musk est très clair :

Nous avons une politique stricte de 'non-connards' - “no-assholes policy”- chez SpaceX. Et nous virons les gens s'ils le sont.

Il serait encore mieux de les empêcher d'entrer dans l'organisation.

À lire aussi : Pourquoi LinkedIn, Facebook et Google ne remplaceront pas les recruteurs

Les 3 caractéristiques d'un employé toxique

  • Estime de soi. Les chercheurs ont depuis longtemps découvert que les individus qui considèrent moins les autres sont plus enclins à la toxicité. Parce qu'ils ne comprennent pas pleinement ce que leur comportement coûte aux autres. Housman et Minor l'ont décrit comme " ceux qui se soucient peu des intérêts d'autrui sont moins susceptibles de s'abstenir de nuire aux autres et à leur bien ".
  • Excès de confiance. Ces individus sont excessivement confiants et surestiment souvent leurs talents professionnels. Housman et Minor ont découvert que " ceux qui semblent trop sûrs d'eux en sur-estimant leur niveau de compétence avant de commencer le travail sont plus susceptibles d'être licenciés pour comportement toxique à tout moment ".
  • Professe de suivre les règles. L'employé toxique est souvent convaincu que ce qu'il fait, il le fait bien et prétend souvent le faire en respectant les règles établies, mais finalement ne le fait pas. Lorsqu'il lui arrive de franchir les limites ce ne sera bien évidemment pas de sa faute mais celle des autres. Housman et Minor concluent que cette nature machiavélique est susceptible de conduire à un comportement toxique. Ils calculent également que si une employée dit qu'elle pense toujours suivre les règles, elle court environ 25 % plus de risques d'être licenciée pour avoir enfreint les règles  
À lire aussi : Pourquoi LinkedIn, Facebook et Google ne remplaceront pas les recruteurs

Le fait est que, même si un candidat présente ces trois traits de caractère, de nombreux recruteurs les laisseront quand même s'en tirer indemne. Parce qu'ils sont eux-mêmes séduits par les performances du candidat.

La seule caractéristique qu'un employé toxique possède pour s'en tirer.

Plus précisément, nous constatons que les employés toxiques sont beaucoup plus productifs que le travailleur moyen.
— 
Housman et Minor.

Cependant, si vous regardez la qualité du travail, les travailleurs toxiques peuvent être plus rapides, mais pas nécessairement plus productifs que le travailleur moyen. " Près de 50 % plus d'employés qui produisent rapidement du travail de haute qualité (32,4 % des employés) que ceux qui produisent rapidement du travail de faible qualité (23 % des employés).

Housman et Minor concluent que sur le long terme, les employés toxiques ne sont pas susceptibles d'améliorer la performance globale d'une entreprise, malgré leur productivité.

Et pourtant. Êtes-vous prêt à faire un compromis ? Un risque qui excelle dans la performance ? 

La valeur d'embaucher une superstar par rapport à la valeur d'éviter un employé toxique.

Une superstar est quelqu'un qui ajoute une valeur exceptionnelle à une organisation.

Sans elle, les entreprises doivent embaucher plus de salariés, ou payer aux employés existants des heures supplémentaires pour atteindre le même niveau de travail produit par cette superstar unique.

D'autre part, un employé toxique coûte la dépense de son remplacement : 12 489 $. Cela n'inclut pas les autres coûts encourus comme les litiges, les pénalités réglementaires et la baisse du moral des employés.

Housman et Minor ont fait le calcul pour vous.

seeqle-economiesdecouts-employetoxique

La colonne "Embaucher une superstar" montre l’économie de coût réalisée par l’embauche d’une superstar en fonction de son rang au sein des superstars.

A en juger par la tableau, c'est un jeu d'enfant de choisir lequel des deux choix est le plus rentable.

Housman et Minor en tirent la conclusion suivante : "Même si une entreprise pouvait remplacer un employé moyen par un employé classé parmi les 1 % meilleurs, il serait quand même deux fois plus intéressant de remplacer un employé toxique par un employé moyen.

Éviter les employés toxiques est encore mieux pour l'entreprise en terme de rentabilité, malgré la perte d'un employé hautement productif.
— 
Michael Housman et Dylan Minor

 

Hélène Gouyette
écrit par Hélène Gouyette
Marketing Manager chez Seeqle, voyageuse dans l'âme et foodie addict, est une passionnée du marketing digital et de l'innovation.

seeqle ebook ressources
Vous devriez aimer 

Comment le Big Data transforme t-il vos recrutements ?

En moyenne dans le monde, les internautes possèdent 7,6 comptes sur les réseaux sociaux. Et pourtant, les recruteurs consultent-ils ces profils lors d...

Read more

Comment recruter éthique avec l'Intelligence Artificielle ?

Depuis quelques années, l'Intelligence Artificielle séduit de plus en plus les recruteurs. Analyses de CV, entretiens virtuels ou chatbots : les possi...

Read more

Candidats passifs : votre check-list pour les séduire

Aujourd'hui, les talents font parti du marché caché des candidats passifs. Mais pour les atteindre il est nécessaire de repenser le processus de recru...

Read more

Les réseaux sociaux, nouveau trésor pour votre marque employeur ?

Vous pensez avoir fait tout ce qui est en votre pouvoir pour recruter les meilleurs candidats ? En rédigeant des descriptions de postes claires et eff...

Read more