<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=381059822326182&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

5 mythes communs sur la productivité que vous devez cesser de croire

"Si tu continues à faire cette tête, elle sera coincée comme ça." "Ne t'assieds pas trop près de la télévision ou tu tomberas dedans." "Mange tes carottes et tu auras toujours une bonne vue." Ça vous dit quelque chose ? Quand vous n'étiez qu'un enfant, on vous racontait des contes juste comme ceux-ci.

Tous les articles

Comment se concentrer : 5 façons de surmonter les distractions au travail

Les distractions peuvent infester n'importe quel lieu de travail. Elles peuvent sembler minuscules dans ce grand ordre des choses, mais combinées ensemble, elles peuvent nuire à votre productivité. En fait, des entreprises entières perdent 31 heures par semaine en raison d'activités qui attirent l'attention. C'est comme perdre toute les cotisations d'un employé.

Heureusement, pour pouvoir rédiger cet article, j'ai fait des recherches sur les astuces scientifiques pour maintenir l'attention et j'ai interviewé les membres de l'équipe Seeqle sur leurs habitudes de concentration. Jetez donc un coup d'oeil à ces cinq outils de productivité pour surmonter efficacement les distractions et rester concentré au travail.

À lire aussi : Comment rattraper une journée improductive en 6 étapes 

Comment se concentrer au travail : 5 outils de productivité

1. Planifiez la journée de travail autour d'un projet principal

Est-ce que vous "mangez la grenouille" à la première heure le matin ? Ou vous la mettez simplement sur votre bureau et la laisser s'envenimer, en vous rappelant que le pire moment de la journée n'est pas encore arrivé ?

Prioriser votre projet principal par rapport aux tâches moins importantes de votre to-do list est crucial pour la productivité. Les humains ont un penchant cognitif pour accomplir le plus grand nombre de tâches possible - parce que, en dépit de l'ampleur, terminer quelque chose est un sentiment incroyable.

C'est pourquoi nous avons tendance à travailler d'abord sur des tâches simples et courtes, tout en mettant notre projet principal en veilleuse.

Cocher des tâches de votre liste est addictif. Mais ne cédez pas à la tentation d'accomplir d'abord les tâches simples. Comme elles sont courtes et rapides, vous pouvez facilement les terminer à la fin de la journée. Vos tâches principales ont des deadlines beaucoup plus urgentes et exigent beaucoup de temps et d'effort. Faites donc les grandes tâches d'abord pour éviter de les expédier à la dernière minute.

Ségolène Yahouedeou, Growth Marketing Manager chez Seeqle, planifie sa semaine de sortie pour qu'elle puisse manger la grenouille tous les matins.

"Je commence la semaine en énumérant toutes mes priorités avant la réunion hebdomadaire du lundi avec mon équipe. C'est le moment pour moi de réfléchir à tous les projets sur lesquels l'équipe travaille, à ce qui doit être fait d'ici la fin de la semaine et à la façon dont je pourrais être le plus efficace." dit-elle. Puis, je décris les tâches qui nécessitent plus de concentration ou de temps pour leur accoplissement. Après avoir priorisé cette liste, je bloque mon agenda pour réaliser un "grand" projet chaque matin.

La période de performance maximale de votre cerveau commence deux heures après votre réveil et dure jusqu' à l'heure du déjeuner. Alors pourquoi gaspiller ces heures matinales optimales sur des choses que vous pourriez faire en dormant ?

La fin de la journée est aussi le pire moment pour faire un travail significatif. Vous avez déjà épuisé votre énergie quotidienne sur un assortiment de tâches banales. Ainsi, lorsqu'il est temps de vous débarrasser de votre projet principal, vous allez soit vous noyer dans la complaisance de sa réalisation, soit le remettre au lendemain, répétant un cercle vicieux de la procrastination.

À lire aussi : Comment organiser son bureau pour être le plus productif possible

 

2. Bloquez les distractions évidentes pour une plus grande concentration

Votre téléphone sonne. Un nouveau like sur Instagram ! Est-ce que la photo a eu autant de succès sur Facebook ? Vous cliquez pour ouvrir un nouvel onglet. 

20 minutes plus tard, vous lisez un article sur Mark Zuckerberg qui se présente à la présidentielle quand votre manager passe devant votre bureau. Ce qui vous rappelle... que votre billet de blog est dû demain. Et tout ce que vous avez écrit, c'est la méta-description.

Ça vous dit quelque chose ? Vous n'êtes pas seul parce que ça arrive à tout le monde. C'est aussi la raison pour laquelle il faut 23 minutes pour se recentrer sur sa tâche initiale après une interruption. Les distractions créent plus de distractions.

Ainsi, dès que vous entrez dans le bureau, placez votre téléphone dans le tiroir de votre bureau et gardez-le là toute la journée. Fermez-le si vous pouvez. Et téléchargez un bloqueur de site comme Block Site ou StayFocusd pour restreindre l'accès à tous les sites Web qui vous détournent du chemin de la productivité.

Même l'email qui est censé rationaliser la journée, vous distrait. En fait, nous passons 20,5 heures par semaine à lire et répondre aux emails. C'est la moitié de notre semaine de travail ! Par conséquent, si une hausse des emails non lus semble toujours vous éloigner de votre tâche actuelle, n'ouvrez pas votre onglet Inbox le matin.

Rappelez-vous, à moins que ce ne soit une urgence absolue, vous pouvez répondre à n'importe quel email en quelques heures. Ainsi, déterminez des blocs de temps pour la communication interne. De cette façon, vous pouvez concentrer toute votre attention sur un projet majeur et réduire le temps perdu à passer d'une tâche à l'autre.

Jean Eudes Yahuoedeou, Co fondateur de Seeqle, bloque le temps alloué aux emails et à Slack pour se concentrer tout au long de la journée.

"Il est en effet impossible de me concentrer si j'ai trop de notifications entrantes. Je m'engage donc à ne répondre aux emails qu'au début et à la fin de ma journée. Je mets mes notifications Slack sur snooze pour minimiser les distractions quand je travaille et les réactive quand je fais une pause entre les tâches.

À lire aussi : 5 mythes communs sur la productivité que vous devez cesser de croire

3. Faites de courtes pauses  

Êtes-vous fier que le déjeuner soit votre seule pause ? Pensez-vous que consacrer le reste de votre attention au travail est la seule façon d'atteindre une productivité optimale ?

Eh bien, selon les chercheurs de l'Université de l'Illinois, le fait de travailler constamment sans interruption nuit à la concentration dans le temps. Prendre de courtes pauses tout au long de la journée est ce qui maintient votre concentration.

"La stimulation constante est considérée par nos cerveaux comme sans importance, au point que le cerveau l'efface de notre conscience", dit Alejandro Lieras, le chef de l'expérience. "Et si l'attention soutenue à une sensation fait disparaître cette sensation de notre conscience, l'attention soutenue à une pensée devrait aussi conduire à la disparition de cette pensée de notre esprit !"

Lieras décrit une tendance psychologique appelée habituation. Un exemple de ceci est de mettre votre chemise le matin et remarquer la sensation de tissu lisse touchant votre peau. Mais après un certain temps, votre cerveau s'acclimate à la chemise et vous ne sentirez plus sa douceur.

La même chose arrive avec le travail. Appliquer une vision étroite à un projet, qui ne s'arrête pas là, a tendance à détourner l'attention au fil du temps.

Le cerveau est branché pour reconnaître et réagir aux changements. Prenez donc des pauses mentales pour laisser votre cerveau s'éloigner de votre travail. Lorsque vous reviendrez, vous percevrez votre tâche actuelle avec un objectif plus frais et vous vous engagerez plus profondément avec elle.

Ugo Ziller, Chief Customer Officer de Seeqle, considère le repos mental comme un élément central du processus créatif.

"Faire de courtes pauses tout au long de la journée est un excellent moyen de déterminer vos priorités et d'améliorer votre concentration. Chaque fois que je me sens dépassé ou coincé par un problème particulier, je prends le temps de déjeuner à l'extérieur de mon bureau ou d'aller faire un tour dans le quartier," dit-il. "Ces activités simples m'aident à me vider la tête et me permettent d'aborder les problèmes sous un angle nouveau et créatif."

Il existe plusieurs techniques de productivité qui font appel à de courtes pauses mentales, comme la technique pomodoro, où vous travaillez pendant 25 minutes puis vous reposez pendant 5 minutes. Une étude du Groupe Draugiem a également révélé que les employés les plus productifs consacraient 52 minutes de travail, suivies de 17 minutes de repos.

Vous pouvez tester chaque méthode et vous en tenir à celle qui améliore le plus votre concentration et votre productivité.

À lire aussi : 9 conseils pour bosser quand il fait beau

4. Ne vous gaver pas au déjeuner

Manger des repas riches comble votre faim, mais aussi votre acuité mentale. Votre système digestif dépense tellement d'énergie à digérer toutes les graisses et les glucides qu'il étouffe la circulation de l'oxygène dans votre cerveau. Cela anéantit votre capacité de concentration.

Une façon de résister à une indulgence quotidienne est de grignoter des aliments légers et sains tout au long de la matinée. Cela stabilise votre glycémie et lutte contre la faim de l'estomac. Vous remarquerez que vous mangerez moins et choisirez des options plus saines pour le déjeuner, ce qui vous permettra de rester éveillé pour le reste de la journée.

Laetitia Teixeira, Content Manager chez Seeqle, mange habituellement une salade avec des céréales complètes et des protéines végétales pour le déjeuner, et évite tout ce qui est traité. Sa motivation ? Pour être productive l'après-midi, elle a besoin de se sentir bien.

"Quand je mange de mauvaises choses, je me sens mal. C'est plutôt une rétribution instantanée," dit-elle. "Manger un déjeuner solide et sain, c'est une façon très simple de préparer votre après-midi."

À lire aussi : Le test du marshmallow

5. Limiter les distractions auditives

Les bruits de fond dans le bureau - comme les conversations entre collègues ou le claquement d'un clavier - peuvent briser la concentration. Selon plusieurs études, le bruit ambiant provoque un stress qui déclenche une libération de cortisol dans votre corps.

Le cortisol est conçu pour soulager ce stress initial, afin que votre corps puisse retourner à l'homéostasie. Mais trop de cortisol perturbe votre cortex préfrontal - la partie du cerveau qui régule votre capacité de planifier, de raisonner et de vous souvenir des choses.

Ces bruits subtils mais puissants briseront votre concentration, alors investissez dans une paire de casques antibruit ou trouvez un endroit calme pour travailler.

J'aime explorer chaque recoin du bureau de Seeqle pour trouver mes propres espaces tranquilles. Je cherche des endroits qui sont légèrement en retrait, comme une cabine ou une petite table. Ces endroits sont toujours très calmes et sans distraction. Quand je serai prête pour une atmosphère plus sociale, je retournerai à mon bureau ou dans un coin du bureau où il y a plus de gens qui passent au hasard.

Hélène Gouyette
écrit par Hélène Gouyette
Marketing Manager chez Seeqle, voyageuse dans l'âme et foodie addict, est une passionnée du marketing digital et de l'innovation.

seeqle ebook ressources
Vous devriez aimer 

5 mythes communs sur la productivité que vous devez cesser de croire

"Si tu continues à faire cette tête, elle sera coincée comme ça." "Ne t'assieds pas trop près de la télévision ou tu tomberas dedans." "Mange tes caro...

Read more

Comment se concentrer : 5 façons de surmonter les distractions au travail

Les distractions peuvent infester n'importe quel lieu de travail. Elles peuvent sembler minuscules dans ce grand ordre des choses, mais combinées ense...

Read more

Guide de survie en open space

Comment bosser avec des collègues hyper relou ? Vos collègues de bureau, vous vivez avec eux 8 heures par jour. C’est plus qu’avec votre famille. Alor...

Read more

7 Phrases qui indiquent que vous êtes dans un environnement de travail toxique

C'est une situation que beaucoup d'entre nous connaissent bien : ce moment où quelque chose ne tourne pas rond.  Vous ressentez déjà peu d'enthousiasm...

Read more